Vérification : l’offre d’emploi n’a pas été modifiée

Mme G, qui occupe un poste hautement qualifié, souffre d’un trouble de stress post-traumatique causé par un incident au travail. Sa demande de prestations a été acceptée. Elle a repris le travail, mais son état s’est aggravé et elle n’a pas été en mesure de continuer. La CSPAAT a établi qu’elle était admissible à des prestations pour récidive, et non à des prestations continues pour PG.

Le représentant de Mme G a appelé la Commission. En examinant son dossier, la Commission a remarqué que la lettre de décision indiquait que des prestations continues pour PG avaient été rejetées parce que l’employeur avait offert un travail modifié. Le dossier ne contenait toutefois aucune mention de travail modifié par l’employeur. La Commission a contacté un chef de service qui a étudié le dossier et demandé au gestionnaire de cas de communiquer avec l’employeur pour savoir s’il avait réellement offert des fonctions modifiées. La CSPAAT a découvert que ce n’était pas le cas. Elle a donc réexaminé la décision antérieure et informé Mme G qu’elle était admissible à des prestations pour PG pendant son arrêt de travail. Le chef de service s’est également penché sur les besoins de traitement de Mme G et a suggéré qu’elle participe à une évaluation. Elle a accepté, et la CSPAAT a aussi établi son admissibilité à un traitement après l’évaluation.