Un retard après un autre, mais la réussite à la clé

Plaignant : Travailleur
Problème : Rejet de la demande de prestations. Il y a eu de longues tractations pour que de nouveaux renseignements médicaux soient examinés.
Résolution : La CSPAAT a approuvé la demande.

Le travailleur s’est blessé à l’épaule et au bras lors d’une chute au travail. L’agent à l’admissibilité de la CSPAAT a décidé que le travailleur n’avait pas droit à des prestations. La CSPAAT a reçu de nouveaux renseignements médicaux, ce qui peut souvent déclencher un réexamen, mais le travailleur n’a entendu parler de rien.

Le travailleur a laissé un message dans la boîte vocale de l’agent à l’admissibilité, mais ce dernier ne l’a pas rappelé. Il a contacté la Commission, qui lui a conseillé de donner la possibilité à la chef de service dont relevait l’agent de trouver une solution.

Le travailleur a contacté la chef de service, qui lui a dit de s’attendre à une décision après réexamen à une certaine date. Aucune décision n’a été rendue. La Commission a donc contacté la chef de service, qui a déclaré que la demande de réexamen était en cours. La chef de service s’est excusée et a indiqué qu’elle allait appeler le travailleur. Elle a expliqué au travailleur que la demande avait été transmise à un médecin consultant pour avoir son opinion. On a donné une nouvelle date de décision au travailleur, mais il n’y avait toujours rien à cette date.

Le travailleur s’est de nouveau tourné vers la Commission, qui a recontacté la chef de service. Celle-ci s’est excusée encore une fois et s’est engagée à ce qu’une décision soit rendue le plus vite possible. En l’espace de quelques jours, le rejet initial a été renversé, et il a été établi que le travailleur avait droit à des prestations.