Un coup de téléphone évite une contestation

M. J a reçu une lettre selon laquelle ses prestations étaient désormais immobilisées au taux de salaire d’une personne expérimentée dans la catégorie commis-vendeur en commerce de détail, étant donné qu’il n’avait pas coopéré dans le cadre de son programme de transition professionnelle. Ses prestations s’en sont trouvées sensiblement réduites, et il souhaitait présenter une contestation. Il a communiqué avec la Commission pour obtenir son aide.

Le personnel de la Commission a examiné le dossier et a établi que la CSPAAT avait confirmé que M. J avait terminé le programme avec succès, bien qu’il ait manqué deux rendez-vous. La Commission a suggéré qu’il en discute avec le chef de service, ce qu’il a fait. Le chef de service a examiné le dossier et convenu que M. J avait achevé le programme. La CSPAAT a émis un chèque rétroactif correspondant au taux de salaire approprié et a rajusté ses prestations. Ainsi, M. J n’a pas dû présenter de contestation.