Réparation d’un fauteuil roulant

Par suite d’une lésion de la moelle épinière subie en 1985, un travailleur se servait d’un fauteuil roulant. Le travailleur a contacté la Commission en janvier au sujet de sérieux retards dans la réparation ou le remplacement de son fauteuil roulant. La CSPAAT lui a donné la réponse suivante :

Il devait être évalué par un ergothérapeute avant qu’un nouveau fauteuil roulant puisse être commandé, mais l’ergothérapeute n’était pas disponible.

Avant toute décision concernant le fauteuil roulant, la CSPAAT devait installer une plate-forme élévatrice au domicile du travailleur.

Un spécialiste de la Commission a contacté le chef de service qui avait pris des dispositions pour qu’un autre ergothérapeute rencontre le travailleur et a déterminé que les dispositions concernant le fauteuil roulant pouvaient être prises sur-le-champ, sans que cela soit lié à la décision au sujet de la plate-forme élévatrice.