Réexamen d’une demande d’indemnité de perte non financière

Un travailleur a appelé la Commission parce qu’il tardait à obtenir une décision au sujet du réexamen d’une demande d’indemnité de perte non financière. Il avait présenté sa demande un an auparavant, mais attendait toujours une décision de la CSPAAT. Il craignait que la CSPAAT n’eût pas tenu ses promesses d’examiner la demande et de prendre une décision. Il s’est plaint également que la CSPAAT ne l’avait pas rappelé quand il lui avait demandé par téléphone quel était l’état d’avancement de sa demande.

La Commission a étudié le dossier du travailleur et décidé de discuter du problème avec le directeur du secteur professionnel. Celui-ci a reconnu qu’il y avait eu un retard inacceptable. Il a aussi admis qu’il avait fallu bien trop de temps pour répondre aux demandes de renseignements du travailleur et que cela représentait un grave manquement aux règles du service à la clientèle.

Le directeur a écrit au travailleur pour s’excuser de la façon dont la CSPAAT s’était occupée de sa demande. Il lui a aussi dit où s’en trouvait l’examen de sa demande et lui a donné une date précise à laquelle une décision serait prise. Le travailleur a ultérieurement confirmé qu’il avait reçu une décision à la date promise.