Rappel effectué

Une travailleuse blessée a contacté la Commission, se disant préoccupée du fait qu’une chef de service de la CSPAAT ne la rappelait pas. Un examen de son dossier a indiqué que la chef de service avait essayé de contacter la travailleuse blessée à plusieurs reprises, mais en vain. On y trouvait des précisions sur les tentatives d’appel, sur le fait que la travailleuse n’était pas disponible et que la chef de service n’avait pas non plus été en mesure de lui laisser des messages dans une boîte vocale.

La Commission a tenté de contacter la travailleuse pour lui communiquer ces renseignements. Après plusieurs tentatives, la Commission a fini par joindre la travailleuse blessée.

La Commission a informé la travailleuse que non seulement notre examen du dossier indiquait que la CSPAAT avait essayé de la contacter à plusieurs reprises, mais aussi que selon notre expérience, l’accessibilité de la travailleuse avait pu aggraver le manque de contact. La Commission a avisé la travailleuse qu’elle n’interviendrait pas à ce stade-ci et a suggéré à la travailleuse de fournir d’autres options à la CSPAAT, notamment certaines plages horaires durant lesquelles elle serait disponible pour prendre un appel. Elle a également indiqué à la travailleuse que si, malgré tout, elle avait encore du mal à recevoir un appel, elle devrait nous contacter à nouveau. La Commission n’a pas eu de nouvelles de la travailleuse blessée depuis.