Payer pour une erreur

M. P a appelé la Commission pour signaler que la CSPAAT avait fait une erreur dans le calcul de ses prestations. Un certain nombre
de paiements de factures était enregistré auprès de sa banque et ces paiements sautaient lorsque les montants des prestations pour perte
de gains déposés étaient trop bas. Ses frais d’insuffisance de provision s’élevaient à 275 $. Il a parlé avec une superviseure à la CSPAAT qui
lui a annoncé que la CSPAAT ne paierait pas ces frais, même si la superviseure a convenu que le montant des prestations versées n’était
pas correct.

La Commission s’est entretenue avec la superviseure, qui s’est déclarée incapable de traiter la préoccupation bien qu’elle soit
d’accord pour dire que les prestations de M. P avaient été réduites par erreur. Elle a suggéré que la Commission parle à la directrice
adjointe. Cette dernière a annoncé que la CSPAAT allait envoyer un formulaire de dépenses général à M. P afin qu’il puisse demander un
remboursement. Après que M. P a envoyé des copies de ses relevés bancaires ainsi que les justificatifs, il a reçu les 275 $ de retour.