Option pour les travailleurs plus âgés : la transition professionnelle

Un représentant d’un travailleur a contacté la Commission pour se plaindre du fait qu’il n’était pas raisonnable que son client se voie refuser l’option pour les travailleurs plus âgés de la CSPAAT.

Âgé de 60 ans, le travailleur blessé exerçait auparavant le métier d’opérateur sur presse et était atteint d’une malade dégénérative au genou droit. Il n’avait pas travaillé depuis mai 2010. En décembre 2011, la CSPAAT a réévalué les renseignements médicaux et établi que le travailleur était atteint d’invalidité partielle seulement et qu’il était, par conséquent, apte au travail. L’employeur du travailleur au moment de l’accident n’étant plus en activité, la CSPAAT avait évalué que le poste de commis à l’information dans un centre d’appels était un emploi approprié (EA) pour le travailleur.

Le travailleur a contesté les décisions d’aptitude au travail et d’EA : son âge, son manque de compétences transférables et la situation du marché du travail, tout lui faisait pressentir qu’il ne pourrait pas trouver de travail.

Entre-temps, son représentant a sollicité l’option pour les travailleurs plus âgés pour permettre au travailleur d’établir un plan de transition autonome afin de parvenir à un EA d’un commun accord. La CSPAAT a informé le représentant que sa requête ne pouvait être examinée, ou approuvée, tant que le travailleur n’avait pas abandonné son appel.

Un spécialiste de la Commission a discuté de l’option pour les travailleurs plus âgés et de la législation avec le chef de service. La CSPAAT s’est arrangée pour rencontrer le travailleur et son représentant afin d’examiner la question. Lors de la réunion, le travailleur s’est déclaré prêt à participer à la transition professionnelle et la CSPAAT lui a offert l’option pour les travailleurs plus âgés.

Le travailleur et son représentant étaient satisfaits du résultat.