Nouvelle évaluation et traitement à la suite d’erreurs dans l’évaluation du CÉR

La travailleuse s’est rendue dans un centre d’évaluation régional (CÉR)
de la CSPAAT pour faire évaluer des problèmes de cou liés au travail. Les
résultats de l’évaluation ont surpris la travailleuse. Le rapport d’évaluation
faisait référence à un test qu’elle n’avait pas subi et ne se rapportait pas
à ses problèmes de cou. En outre, la travailleuse s’est plainte auprès de la
Commission que l’évaluateur n’avait pas écouté ses préoccupations au sujet
de son cou.

La Commission a contacté un chef de service de la CSPAAT concernant
l’information incorrecte au dossier. La CSPAAT a communiqué avec le
CÉR, qui a reconnu avoir commis une erreur en citant un rapport qui ne
concernait pas la travailleuse. Le CÉR a présenté ses excuses et déclaré que
l’information inexacte devait être enlevée, mais que les recommandations
faites dans le rapport d’évaluation étaient valides.

En réponse aux préoccupations de la travailleuse, la CSPAAT a toutefois
offert une nouvelle évaluation du CÉR, de même qu’une prolongation de son
traitement de physiothérapie et une injection de cortisone additionnelle pour
la douleur.