L’emploi choisi par la CSPAAT ne convient pas à une travailleuse blessée

La plaignante était une chauffeuse de camion qui ne pouvait plus conduire en
raison de lésions professionnelles. Étant donné que son employeur n’avait pas
de travail approprié à lui proposer, la CSPAAT a fait participer la travailleuse
à des services de transition professionnelle (TP).

Les lésions dont la travailleuse souffrait aux épaules, dans la partie
supérieure des bras et au cou imposaient des limites à ce qu’elle pouvait
soulever, pousser et tirer. La CSPAAT a décidé qu’un travail de caissière
conviendrait à la travailleuse blessée, malgré les préoccupations de cette
dernière à l’égard de la mobilité requise pour travailler comme caissière.

La travailleuse a contacté la Commission, qui à son tour s’est entretenue
avec un chef de service de la CSPAAT.

Suite aux demandes de renseignements de la Commission, le chef de
service a examiné le plan de TP et convenu qu’il n’était pas adapté aux
limitations de la travailleuse suite à ses lésions. La CSPAAT a impliqué la
travailleuse dans l’exploration d’options d’emploi appropriées et d’autres
services de TP.