Le travailleur a obtenu gain de cause, mais la CSPAAT a refusé de lui rembourser les frais de médicaments

Un travailleur a obtenu gain de cause auprès de la Direction des
appels, qui lui a accordé rétroactivement des prestations pour invalidité
psychotraumatique. Il a remis à la CSPAAT des reçus de médicaments payés
précédemment, partiellement couverts par le régime d’assurance de son
épouse, présumant que la CSPAAT allait assumer la portion des coûts qui lui
revenait.

La CSPAAT a retourné les reçus, déclarant qu’elle ne remboursait pas
les médicaments déductibles ni ceux payés au titre de la quote-part dans le
cadre de régimes d’assurance privés.

Le représentant du travailleur a fait part de ses préoccupations à la
Commission au sujet du processus décisionnel de la CSPAAT. Suite aux
demandes de renseignements de la Commission, la CSPAAT a adressé ses
excuses au travailleur et accepté de lui rembourser ses frais de médicaments.
Le travailleur a à nouveau présenté ses reçus pour les frais de médicaments
remboursables et obtenu un remboursement quelques semaines plus tard.