Évaluation du travail pour le poste de nuit

Dans ce cas, l’enquête de la Commission a abouti à un examen de la façon dont un spécialiste du retour au travail pouvait adapter l’emploi du temps d’un travailleur.

Un travailleur occupant un poste de nuit s’est plaint auprès de la Commission que le spécialiste du retour au travail affecté à son cas n’était pas disponible pendant son poste de nuit et que, par conséquent, celui-ci ne pouvait pas évaluer si son travail modifié était adéquat. La CSPAAT a expliqué au travailleur qu’un spécialiste ne pouvait pas être là pendant le poste de nuit en raison de restrictions dans son contrat.

Selon le travailleur, les tâches requises pendant le poste de nuit étant différentes des autres postes, une évaluation équitable ne pouvait être effectuée sans une observation directe du poste.

La Commission a contacté le gestionnaire de cas qui a organisé la visite d’un spécialiste du retour au travail pendant le poste du travailleur. Ce dernier a confirmé par la suite que la réunion de retour au travail s’était bien déroulée pendant son poste, que le spécialiste avait noté l’aspect différent des tâches durant le poste de nuit et qu’une décision quant au caractère adéquat du travail serait fondée sur la nouvelle évaluation. La Commission et le travailleur étaient satisfaits du résultat.