Dans l’attente d’une explication

M. E a reçu des chèques de prestations pendant cinq périodes en 2012 et en 2013, mais on ne lui a fourni aucune explication pour les
montants versés.

Le représentant de M. E a écrit à la Commission que la CSPAAT n’avait pas répondu à quatre lettres envoyées entre février et mai
2013. En outre, le représentant a indiqué que M. E s’était aussi adressé au bureau d’un député provincial et que ses demandes de
renseignements étaient également restées sans réponse.

La Commission a confirmé que le représentant avait écrit quatre fois, sans obtenir de réponse. Elle a demandé à la superviseure
d’examiner la situation. Cette dernière a confirmé qu’il n’y avait pas eu de réponse et qu’il s’agissait d’une omission. Le jour même, le
gestionnaire de cas était en train de préparer une lettre expliquant les versements, laquelle comporterait des excuses pour le retard.