Correction d’une erreur grâce à des renseignements mis à jour

L’épouse de M. K ne voyait pas comment la CSPAAT avait déterminé le taux de salaire à long terme utilisé pour calculer les prestations de son mari. Elle a exprimé ses préoccupations au gestionnaire de cas, au chef de service, au spécialiste des paiements et au chef de service de ce dernier, mais la façon dont le taux était calculé n’était toujours pas claire. Elle a ensuite contacté la Commission.

Après un entretien de la Commission avec un chef de service de la CSPAAT, cette dernière a découvert que le calcul du taux de salaire à long terme n’était pas correct et que cela provenait des pratiques salariales de l’employeur de M. K. Le chef de service en a conclu que M. K subissait une perte de salaire et a prié le gestionnaire de cas de demander à l’employeur de clarifier les renseignements sur le salaire. La CSPAAT a recalculé les prestations de M. K à partir des renseignements mis à jour par l’employeur.